Languedoc

Domaine Rouanet Montcélèbre

par Audrey Rouanet

AOP Minervois, AOP Minervois-La Livinière, IGP Pays d’Oc

Le domaine se trouve à Cesseras, en Minervois (Hérault), dans un cadre grandiose. Bernard Rouanet achète aux enchères les premiers hectares de vignes, à l’époque quasiment à l’abandon, pour les offrir à sa femme pour la naissance de leur fille Audrey. C’est elle qui est aujourd’hui à la tête de l’exploitation, qui compte 23 hectares en dernière année de conversion vers l’agriculture biologique.

La cuvée Alvéoline blanc

Alvéoline blanc est un vin gracieux, au nez complexe, où se mêlent des notes de mangue, de coing et de fleurs. En bouche, le vin est rond, mais son étonnante minéralité évite de tomber dans la lourdeur. Je le bois avec une sole meunière, poisson fin qui lui rendra tous les honneurs qu’il mérite.

L’avis de Réjane

Audrey est une jeune vigneronne prometteuse. Œnologue, elle a fait ses armes dans les vignobles du monde entier. Elle reste pourtant désarmante d’humilité et de professionnalisme. Elle a impulsé énormément de modernité au domaine, tant dans la forme (la charte graphique des nouvelles étiquettes est magnifique) que dans le style des vins, ciselés et élégants.

Domaine du Petit Roubié

par Olivier Azan

AOP Picpoul de Pinet, IGP Pays d’Hérault, IGP Pays d’Oc

Olivier Azan est un pionnier de la viticulture biologique : il a converti son exploitation dès 1985 et il est l’un des fondateurs du salon Millésime Bio.
Situé à Pinet, dans l’Hérault, à proximité de l’Etang de Thau, le domaine s’étend sur 60 hectares et propose une large gamme de vins. La vinification privilégie les fermentations à basse température et les macérations courtes pour rester sur le fruit.

La cuvée Marsanne

La Marsanne propose une très jolie expression du cépage. J’aime beaucoup le nez ouvert, fleuri et tendre de notes de jasmin et de violette, et la bouche plus fruitée, avec des arômes de pêche blanche et de clémentine. C’est un vin que je réserve plutôt pour l’apéritif mais qui peut aisément se consommer avec un poisson grillé.

L’avis de Réjane

Le domaine Petit Roubié propose les meilleurs rapports qualité/prix du catalogue. Olivier Azan est un travailleur acharné, très attentif dans ses vignes et au chai. Il est aussi un excellent gestionnaire qui a très vite mis en place un appareil productif moderne et fonctionnel. C’est probablement ce qui lui a permis de développer si rapidement son exploitation. La gamme, large, compte nombre de vins de cépage, flatteurs et faciles à boire, mais aussi de jolies pépites comme son vin sans soufre et son Picpoul.

Domaine Monplézy

par Anne Sutra de Germa et Benoît Gil

AOP Languedoc, Languedoc Pézenas et Coteaux du Languedoc, IGP Pays d’Oc et Côtes de Thongue

Anne Sutra de Germa et son fils Benoît Gil, pour toute la partie technique, veillent attentivement sur les 25 hectares de vignes situées sur le territoire de Pézenas et réparties sur les appellations Languedoc, Pézenas et Côtes de Thongue. Converti depuis 2000 à l’agriculture biologique, le domaine est classé en zone Natura 2000 et membre de la Ligue de Protection des oiseaux. Les vendanges sont manuelles et la vinification traditionnelle à basse température pour conserver la pureté du fruit.

La cuvée Plaisirs rouge

Une cuvée qui porte bien son nom : c’est un vin joyeux, rond et gourmand. Un beau vin méditerranéen, plein de fruits rouges et de notes de garrigue, facile à marier en cuisine.

L’avis de Réjane

Le domaine Monplézy a pour slogan « Laisser le terroir s’exprimer de la façon la plus naturelle possible ». Cette phrase simple résume bien la philosophie de Benoit et Anne, chaleureux, humains et humanistes. Si leur gamme de vins ne compte pas moins de 12 références, chacune possède sa personnalité et reflète le travail du vigneron et le respect du terroir. Monplézy est un petit coin de paradis où l’on se sent bien accueilli et où les humains semblent vivre en harmonie avec la nature et les animaux, ânes, chiens et chèvres !

Le Pas de la Dame

par Mathieu Baillette et Franck Roger

AOP Malepère, IGP Pays d’Oc

Le Pas de la Dame, ce sont 30 hectares de vignes en dernière année de conversion vers l’agriculture biologique. C’est aussi une histoire de famille. Mathieu Baillette a pris la suite de ses parents en 2013 et il s’est associé avec le mari de sa sœur, Franck Roger. Si les raisins étaient jusqu’à cette date amenés à la cave coopérative, les deux beaux-frères ont choisi de vendre une partie de la production en bouteille. Les vignes de la cave particulière sont plantées sur deux îlots au terroir bien distinct. Mathieu Baillette me rappelle que la Malepère est l’une des rares appellations « à cheval » sur les climats méditerranéen et océanique. L’encépagement du domaine est à l’image de cette double appartenance, à laquelle s’ajoute une tradition bourguignonne : on y cultive du Merlot, du Cabernet Sauvignon, du Malbec, mais aussi du Chardonnay, du Pinot noir ou encore du Grenache.

La cuvée Épouse-moi

Je laisse la parole à Mathieu : « Il s’agit d’un hommage à nos compagnes. Elles ont toutes les deux un autre métier mais elles nous accompagnent, nous soutiennent et nous aident au quotidien. Sans elles, ce ne serait pas possible. Elles ont littéralement « épousé » notre métier de vigneron. » Ce sont leur visage qui ont été dessinés sur l’étiquette par… la mère de Mathieu ! Autant vous dire qu’avant même de déguster, l’histoire m’a plu. « Épouse-moi », c’est un Chardonnay qui se veut gourmand, suave. Il est vendangé de nuit, vinifié en cuve inox pour privilégier la pureté du fruit et la fraîcheur. La fermentation malolactique et le batônnage, deux pratiques bourguignonnes, apportent de la rondeur au jus. Le nez, des fruits croquants à chair blanche, est expressif. En bouche, une sensation de gras caresse le palais et des arômes de brioche et de noisette se développent, complétés par des touches plus délicates d’aubépine et de chèvrefeuille et, toujours, cette note de cœur de poire Williams.

L’avis de Réjane

Avant de goûter les vins, j’ai été séduite par l’esthétique des étiquettes, soignées et originales, et les noms des cuvées. « French Paysan » rassemble par exemple une gamme plaisir de vins légers et gourmands. Affirmer son attachement au terroir et au savoir-faire français me semble avoir du sens à l’heure d’une mondialisation accrue.
« Cerise sur le gâteau », les rapports qualité-prix sont extrêmement intéressants au caveau : la cuvée la plus chère est vendue … 11 euros. Mathieu explique ce parti pris : « on veut faire des vins accessibles à tous. Moi, j’adore le vin, mais je ne mettrais pas tous les jours plus de 15 euros dans une bouteille donc on essaye de proposer des prix justes pour les consommateurs. »

Le château de Valflaunès

Par Fabien Reboul

AOP Pic Saint Loup

Le domaine est situé sur un éboulis millénaire au pied du château de Montferrand, à quelques encablures des pentes du Pic Saint Loup. Majoritairement argilo-calcaire, le terroir entourant le massif rocheux se caractérise également par de fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit durant la période estivale. Sur les treize hectares sont plantés de la Syrah, du Grenache, du Carignan et du Mourvèdre en rouge et de la Roussanne et de la Marsanne en blanc. La spécificité des vins de Fabien Reboul réside dans la vinification par assemblage des raisins dès la cuvaison. Il en résulte des Pic Saint Loup accessibles ainsi que de grands vins.

La cuvée T’em T’em

Issue d’une sélection parcellaire (sols d’éboulis et de marnes), c’est la « grande » cuvée du domaine. Assemblage de Syrah (80%) et de Mourvèdre (20%) cultivés avec de petits rendements, la vinification et l’élevage se font « à la bourguignonne ». L’utilisation de fûts est perceptible au nez à travers des notes de vanille et de pain grillé, complétées par un parfum de framboise, de garrigue et une trame légèrement réglissée. Une bouteille à garder quelques années en attendant l’occasion.

L’avis de Réjane

C’est Benoit Locatelli, derrière les caves Hardiesse à Nîmes et à la Calmette, qui m’a fait découvrir les vins de Fabien. J’ai tout d’abord eu un vrai coup de cœur pour la cuvée T’em T’em puis j’ai découvert l’ensemble de la gamme où tout est bon. Pic Saint Loup, appellation mythique en Languedoc, a connu, ces dernières années, un renouveau grâce à des vignerons modernes et talentueux comme Fabien qui ont su mettre en avant l’extrême richesse de leur terroir.