Loire

Prieuré la Chaume

par Christian Chabirand

IGP Val de Loire

Christian Chabirand a créé de toute pièce ce vignoble, sur une ancienne île du marais poitevin, à quelques kilomètres des terres de son enfance. Un lieu situé à équidistance entre la Loire et le Médoc, où jamais la vigne n’avait été plantée.
Le domaine est entièrement enherbé, les traitements sont réduits au minimum, la charge fructifère limitée, les vendanges manuelles, les fermentations conduites exclusivement en levures indigènes et l’apport en sulfite réduit au strict minimum.

La cuvée Prima Dona blanc

Prima Dona est un blanc d’une complexité rare. Le nez, exotique et assez ouvert, laisse percevoir la présence du Chenin, pourtant minoritaire dans l’assemblage. La bouche, beaucoup plus tendue, minérale et saline, fait écho au terroir des vignes plantées en coteaux face à l’océan Atlantique. L’assemblage Chardonnay/Pinot noir, très audacieux, rappelle un champagne vineux. Je bois ce vin avec des Saint-Jacques juste snackées.

L’avis de Réjane

Christian Chabirand est un vigneron que j’admire. C’était un pari fou que de créer, il y a 20 ans, un domaine sur des terres où jamais la vigne n’avait poussé. Challenge relevé grâce à l’intelligence de Christian qui, dès le départ, n’a pas transigé sur les choix culturaux et a imposé un style de vin complètement différent de la proposition des fiefs vendéens. Ses vins sont « l’empreinte d’un terroir, d’un climat et des êtres qui les accompagnent : ce sont des vins de mémoire. » Je suis très fière de les représenter.

Le Clos Roussely

Par Vincent Roussely

AOP Touraine et Touraine-Chenonceau

Situé sur l’aire des appellations Touraine et Touraine-Chenonceaux, le vignoble s’étend sur dix hectares certifiés en agriculture biologique depuis 2007. En plein cœur du village d’Angé, il surplombe les rivages du Cher. Les plus vieilles vignes du domaine sont âgées de 80 ans. Le terroir, argilo-calcaire avec de nombreux silex, apporte au Sauvignon, la seule variété blanche du domaine, beaucoup de nuances : chacune des cuvées a une identité propre et bien différente des autres. Vincent Roussely représente la quatrième génération de vignerons.

La cuvée Irréductible Blanc

Il s’agit d’une cuvée nature sans une goutte de souffre ajouté et d’une netteté incroyable. Les fermentations ont lieu dans de gros fûts de chêne (400L) et la fin de l’élevage se déroule en amphores. Au nez fleurissent de délicates notes minérales puis un parfum de verveine. La bouche explose d’abricot et de miel. Malgré la richesse du vin, la tension et la minéralité sont présentes tout au long de la discussion et le vin offre une longueur en bouche assez surprenante.

L’avis de Réjane

Je connais les vins du domaine depuis plusieurs années puisque Vincent partage chaque année son stand avec Christian Chabirand du Prieuré La Chaume. Mais je n’avais jamais vraiment pris le temps de goûter. Néanmoins, la gentillesse et la bonne humeur de Vincent ne m’avait pas échappé. Je sais à présent que nous avons à faire à un jeune vigneron talentueux qui travaille sans herbicide, sans pesticide, et qui préserve les vignes en les travaillant avec l’aide d’un cheval. En cave, même rigueur : les vins ne sont pas levurés, pas collés et peu ou pas sulfités. Il en résulte des nectars purs avec beaucoup de fruit.

LE FIEF NOIR

par Dominique Sirot et Alexis Soulas

AOP Anjou, Anjou Villages

Ici, pas de famille vigneronne sur plusieurs générations mais deux amis œnologues. Alexis Soulas et Dominique Sirot se sont rencontrés en Corse et ont fait le pari de reprendre un domaine dans l’Anjou noir, à l’extrémité Est du Massif armoricain. L’adjectif fait référence aux terroirs de roches sombres dont les schistes, particulièrement propices à la maturité du Chenin, qui est un cépage tardif. Sur les vingt hectares du Fief Noir sont également cultivés en bio du Cabernet et du Grolleau.

Il en résulte une gamme de vins de caractère. « Les neuf cuvées du Fief Noir racontent vraiment notre relation à la Terre, au vin, à notre métier de vignerons. Leurs noms, leurs profils gustatifs parlent de notre goût pour l’art romantique, pour la nature, pour la nuance et l’équilibre. Ce sont des vins que nous avons voulu ouverts, « questionnant ». Faire des standards ne nous intéresse pas. Notre dada, c’est de créer des vins de découverte qui suscite de l’émotion. »

La cuvée L’âme de fond

J’aime l’esprit « romantique » de cette cuvée. C’est un vin définitivement gastronomique, avec une partie du volume vinifié en amphores et en barriques puis un élevage de quinze mois en fûts. Il en résulte, au nez, des notes beurrées mais aussi fruitées (coing, pomme acidulée). Dans la bouche dense, pleine, pointent des arômes de fruits à chair blanche, la pêche notamment, et le tout est soutenu par une belle trame acide.

L’avis de Réjane

Le Chenin est, je crois, mon cépage blanc préféré. Il produit des vins très aromatiques mais d’une fraicheur et d’une minéralité sans égale. Cela faisait longtemps que je cherchais un domaine qui conjugue qualité des vins, rapport qualité – prix, travail soigné dans les vignes et au chai. Toutes les cuvées du Fief Noir m’ont plu et les prix sont en cohérence avec les vins, critère important dans la sélection Vins d’Avenir.