Benoit Locatelli, par mots et par vins

A la tête de deux enseignes à Nîmes, Benoit Locatelli fait partie des cavistes qui comptent dans le paysage viticole gardois. Lorsque j’ai fait sa connaissance, c’était pour lui vendre du vin. Du vin pourtant, dans sa cave, il n’en manque pas. Benoit court les salons, se déplace dans le vignoble et reçoit toujours les agents et grossistes avec bienveillance. Bref, Benoit est passionné. Une passion et une gentillesse peu communes qui ont dû le pousser à feuilleter mon catalogue, aiguisant alors ma curiosité.

Depuis, plusieurs dégustations m’ont fait découvrir un caviste engagé, méditerranéen « pur jus » qui parvient à conjuguer une grande habileté commerciale et une désarmante sincérité tant vis-à-vis de ses clients que de ses fournisseurs. Benoit est aussi un caviste d’une grande générosité. Amoureux des vins du Languedoc sans être sectaire, il n’hésite pas à vous faire découvrir son univers et les vignerons chers à son cœur.

C’est toujours un plaisir pour moi de partager mes trouvailles avec lui : j’ai la garantie d’un échange franc, direct et constructif.

En lui proposant de répondre à mes questions façon portrait chinois je savais que, même confiné, j’obtiendrais de sa part des réponses claires et honnêtes. A vous de juger :

Si tu étais un vin rouge ?

Un Renverse-moi de chez Fabien Reboul du château de Valflaunès au Pic-St-Loup, mais en vin de France. Parce que le vin, c’est aussi se désaltérer.

Si tu étais un vin blanc ?

Une cuvée Désirée 2015, un Sancerre de chez Vincent Gaudry. Cristallin, fin, étrange… 

Si tu étais un vin pétillant ?

Une Avizoise de chez Pascal Agrapart, en Champagne. Parce que c’est juste inoubliable et très franc.

Si tu étais un accord met et vin ?

Tajine de veau au citron confit et vin blanc.

Si tu étais un vin d’un autre pays ?

Un Liatiko 2006 de Yannis Economou, en Crète. Parce que j’ai rarement autant voyagé en restant à côté de mon verre.

Si tu étais un spiritueux ?

Un Bas-Armagnac Cask Strength de chez Dartigalongue. Ou tout fruit distillé du Sud-Ouest.

Si tu étais une appellation ou région viticole ?

Les Terrasses du Larzac, mes premières émotions.

Si tu étais un vin du Languedoc ?

Un Enclos de l’âne de chez Jean-Baptiste Sénat. Un pur grenache à rebours de ce que fait le sud d’habitude.

Si tu étais un dessert ?

Une forêt noire.

Si tu étais un fromage ?

Aucun. Je déteste ça.

Si tu étais un moment de dégustation ?

Une dégustation avec un client.

Si tu étais une recette de cuisine ?

Un curry balinais.

Si tu étais un vigneron ?

Thomas Carsin, en Anjou. Droit dans ses pompes, à l’écoute de son terroir. Immensément talentueux.

Si tu étais une spécialité de chez toi ?

La corrida. Imperfection de l’homme, mais dramaturgie géniale trop incomprise.

Si tu étais un cépage ?

Le Mourvèdre. Les pieds dans l’eau, la tête au soleil.

Hardiesse Nîmes

« Mas Guérin »

Route de Générac

30900 Nîmes

Hardiesse La Calmette

Z.A.C. du Petit Verger

30190 La Calmette