Alexis Soulas du Fief Noir

1) Ton premier souvenir lié au vin ?

Adolescent, des vacances dans le Luberon chez des amis qui possédaient un domaine viticole. Dégustation à la cuve, odeur de cave, premier verre de vin blanc.

2) Ta plus grande émotion ?

Difficile de les hiérarchiser mais j’ai un très joli souvenir en Roumanie, perdu dans un petit village sous un soleil de plomb, où j’ai passé une soirée à boire de la Feteasca Naegra, le Gamay roumain, pour finir par dormir dans un foudre aménagé.

3) Un millésime marquant ?

2018 en Anjou : une récolte miraculeuse.

4) Ta (tes) région (s) de prédilection ?

Le Rhône Nord.

5) Ton cépage préféré ?

La Syrah pour les rouges et le Chenin pour les blancs.

6) Que trouve t-on dans ta cave ?

Pas mal de Bandol rouge, de jolis Bordeaux et des Saint-Joseph. Les blancs ne restent pas longtemps…

7) Une bouteille pour un repas en amoureux ?

Un Brunello di Montalcino.

8) Un bouteille à ouvrir entre amis ?

Un Muscadet.

9) Une bouteille lors d’un repas de Noël ?

Un vin jaune du Jura.

10) Un vigneron encore peu connu à recommander ?

Simon Ribert en Madiran.

Réjane Pouzoulas du domaine Wilfried

  1. Ton premier souvenir lié au vin ?

L’odeur de la cave, tous les soirs en rentrant de l’école. J’avais pour habitude d’aller dire bonjour à mon grand-père et cette odeur ne m’a jamais quittée. Ma fille m’a récemment dit la même chose…

  1. Ta plus grande émotion ?

J’ai eu plusieurs grandes émotions de dégustation mais je retiendrai la cuvée Pur sang de Didier Dagueneau en Pouilly Fumé et le Clos des Lambray en Morey-Saint-Denis. Deux très grands vins ! Pour des cuvées plus abordables, je partirai sur un Susucaru Rosso de Frank Cornelissen en Sicile ou un Vin de copains 2013 du domaine.

  1. Un millésime marquant ?

Chaque millésime a son importance mais un millésime qui m’a marqué au domaine et sur l’appellation Rasteau est 2012, une année marquée par la longueur des arômes et la finesse. Le début d’une réflexion : on peut faire des vins frais et fins dans le sud !

  1. Ta (tes) région(s) de prédilection ?

Toutes ! Impossible de choisir même si ma région de cœur reste bien sûr la vallée du Rhône. Je suis très admirative du travail des vigneron.ne.se de Bourgogne, du Jura, d’Alsace, de la Champagne… Quand je te disais que je ne pouvais pas en choisir une !

  1. Ton (tes) cépage(s) préféré(s) ?

J’aime beaucoup le Grenache lorsqu’il pinote pour son côté floral, le Pinot noir et le Poulsard. En blanc je partirai sur le Chardonnay et le Chenin.

  1. Que trouve-t-on dans ta cave ?

Dans ma cave personnelle, j’ai pas mal de vins de Loire (Jasnières,  Anjou, Saumur), des vins du Jura, quelques bourgognes et des champagnes. Et bien sûr des vieux millésimes du domaine.

  1. Une bouteille pour un repas en amoureux ?

Un coteaux champenois rouge.

  1. Une bouteille à ouvrir entre amis ?

Une seule bouteille ? À l’apéro je partirai sur un crément d’Alsace de chez Albert Boxler et la cuvée L’Uva Arbosiana, un Poulsard en appellation Arbois du domaine de la Tournelle.

  1. Une bouteille lors d’un repas de Noël ?

Un bourgogne avec un Gevrey Chambertin (c’est Noël, quand même !). Mais aussi un vieux millésime de Rasteau du domaine, c’est une tradition !

  1. Un vin à ouvrir dans dix ans ?

Un champagne. J’adorerais me constituer une cave avec de vieux champagnes ! Les arômes un peu oxydatifs et les champagnes vineux me plaisent beaucoup.